Le froment

La principale céréale servant à la fabrication du pain, la  plus riche en protéines.

Dérivé d’un croisement entre plusieurs graminées sauvages, il vient de Transcaucasie. Il préfère une terre riche et un climat tempéré.

Imprimer E-mail

L'engrain

PETIT ÉPEAUTRE

Du blé sauvage. Il est originaire d'Asie mineure. Il fait partie des plus anciennes céréales cultivées, attestés par l'archéologie à partir du Néolithique. Il était déjà cultivé environ 7000 ans avant Jésus-Christ. Sa culture était répandue en Europe, mais elle a fortement régressé depuis le début du XXe siècle. C'est désormais une culture relique.

C'est un blé à faible rendement, mais il est adapté aux sols pauvres et arides. Son cycle de végétation est très long et se déroule presque sur une année complète.

Imprimer E-mail

Le seigle

Considéré par Hippocrate comme plus léger que le froment, il était cultivé par les celtes. Pendant des siècles, il fut la nourriture de base des pays de l’Est et d’Asie centrale.

C’est une plante peu exigeante pour le climat et pour le terrain.

Imprimer E-mail

L'épautre

L’ancêtre du froment

C’était un luxe d’en consommer au Moyen Age.

Mais il était déjà cultivé au Kurdistan il y a 8000 ans et est arrivé en Europe en passant par l’Irak et les pays méditerranéens.

Imprimer E-mail

Le sarrasin

BLÉ NOIR

La céréale du pauvre, pourtant la plus riche en magnésium.

Il fait partie de la famille des polygonacées comme la rhubarbe ou l’oseille, ce n’est pas une graminée.

A végétation rapide (semé d’avril à juin, récolté en septembre), il s’adapte partout même sur les sols ingrats. Introduit en Europe occidentale au Moyen Age, il était pourtant cultivé en Armorique à l’Age de Fer.

Imprimer E-mail